Coup de sifflet final pour la 5e édition du Longines Paris Eiffel Jumping. Cette compétition, organisée par Virginie Couperie Effeil en partenariat avec la ville de Paris, regroupe chaque année les meilleurs cavaliers mondiaux autour d’une étape du prestigieux circuit du Longines Global Champions Tour. Pour cet évènement, de nombreuses célébrités, passionnés par les compétitions équestres comme Guillaume Canet font le déplacement pour 3 jours de pur sport. Le but ? Réaliser des parcours comptant entre 12 et 13 obstacles le plus rapidement possible sans faire tomber la moindre barre et, ainsi, garder un score vierge.

DSC_0944toymCette année la compétition a eu lieu du 5 au 7 juillet, dans un cadre exceptionnel : sur le Champ de Mars, face à la Tour Eiffel. Et c’est notamment ce cadre incroyable qui attire tant le public, passionné ou novice. Car en effet, le souhait des organisateurs était de faire de cette compétition une grande fête populaire, ouverte à tous. Ainsi, depuis sa création, des tribunes gratuites sont mises à la disposition des visiteurs, choses peu communes dans les compétitions équestres. Le but est donc d’attirer le plus de personne afin de faire découvrir les sports équestres, que ce soit avec les épreuves, les représentations de la Garde Républicaine, mais aussi de façon plus ludique, avec par exemple DSC_1058toym.jpgun espace dédié aux baptêmes à poney pour les plus jeunes.  L’événement se veut aussi, et ce, depuis plusieurs années, éco-responsable. Virginie Couperie Eiffel invitait au micro de Grand Prix Magazine les spectateurs à privilégier les transports en commun pour leur venue. De plus, le partenaire automobile de l’événement était totalement électrique. Cette volonté de réduire l’empreinte carbone de la compétition fut conséquente, par la même occasion, on pouvait voir des chevaux de traits remplacer les tracteurs pour lisser la piste, ou bien des ânes transporter des poubelles ! Eut lieu aussi pour la première fois la remise du prix Jean Rochefort, remporté cette année par la française Pénélope Leprévost. Ce prix sera désormais remis chaque année au meilleur couple cavalier/cheval, en hommage à l’acteur décédé en octobre dernier.

DSC_1066toym

Comme chaque année, la compétition fut une nouvelle fois intense. Durant ces trois jours ont eu lieu des épreuves comme le fameux prix Renault Mobility, remporté par le suédois Henrik von Eckermann qui, associé à son cheval Flotte Deern fut celui qui passa sans embûche la barre à 2 mètre. Ensuite, épreuve tant attendu de cette 10ème étape du Global Champions Tour, la Global Champions League qui a vu s’imposer l’équipe des Montréal Diamonds, menée par Harrie Smolders et Jos Verlooy, qui ont su garder un score vierge durant toute la compétition. Enfin, l’épreuve clôturant l’événement, et sûrement la plus attendue, fut le Grand Prix Longines de Paris. La compétition fut rude et, après plus de 30 parcours, tout le monde donnait vainqueur le jeune irlandais Bertram Allen, associé à sa fidèle Molly Malone V, qui avait su garder un score vierge de toute pénalité au terme de ces deux tours, et le tout dans un temps particulièrement rapide. 

DSC_1098toym

 Pourtant, c’est au dernier moment que l’égyptien Sameh El Dahan a remporté l’épreuve, après un dernier parcours exceptionnel. Ainsi, c’est sur cette jolie victoire que s’est clôturée la 5e édition du Longines Paris Eiffel Jumping.

On se donne rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle compétition au pied de la Dame de Fer !

Tous les résultats sont à retrouver sur le site du Longines Global Champions Tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *