COMING OUT, le troisième court-métrage du jeune vidéaste Hugo Boissinot sorti tout juste aujourd’hui sur sa chaîne YouTube G-PRI Production dénonce l’homophobie scolaire. Cette vidéo de 5″30 retrace l’histoire d’un jeune garçon victime d’actes homophobes. Une discrimination aussi bien physique par les bousculades que verbale. Le jeune adolescent se retrouve isolé, marginalisé dans un environnement qui doit pourtant permettre et favoriser l’émancipation, la tolérance et l’épanouissement. Cet ado mise à l’écart nommé Baptiste et joué par Kentin Chadeau est très vite repéré par un camarade jusque là uniquement témoin et complice passif aux événements qui se déroulaient devant ses yeux.

Ce court métrage très bien réalisé porte en lui un message plus qu’important dû à une violence qui encore en 2017 ; isole, marginalise et même qui parfois amène le jeune au suicide. Hugo est sensible à tout ceci et veut dans ce court métrage dénoncer ces types de comportements, ces mots qui blessent encore.

Ce projet de court métrage a vu le jour il y a déjà plusieurs mois. La CPE (Conseillère Principale d’Education) du lycée d’Hugo lui a parlé d’un concours audiovisuel lancé par l’association Le Refuge. Cette association nationale vient en aide aux jeunes LGBTQ exclus du domicile familial dû à leur orientation sexuelle, en les prenant pleinement en charge dans différents foyers un peu partout dans l’hexagone : Montpellier, Paris, Le Havre, mais également en Guyane et très prochainement sur l’Île de La Réunion.

La réalisation de ce court-métrage a demandé du temps à Hugo et ses équipes. L’écriture de l’œuvre a débuté en janvier dernier et s’est suivi trois mois pour arriver à la version que nous connaissons aujourd’hui. A l’issue, comme Hugo a pu me l’expliquer, s’est organisé deux jours complets de tournages et c’est bien plus de 20h qui ont été consacré au montage de cette vidéo. Le résultat, Hugo en est  «fier» , mais n’a pas tardé pour ajouter : 《 Je reste beaucoup critique sur moi, je vois toujours les défauts 》. Les défauts, il y en a mais comme il le dit lui même : «mon unique but est de faire réagir certaines personnes, espérons que ça soit le cas» et je crois bien que ça l’est.

Ce court-métrage simple va directement au cœur du problème et sensibilise rapidement sur la question de l’homophobie scolaire et du comportement qu’il faut adopter face à une telle violence. C’est en étant unis que les différentes personnalités ont donné sens pour dire bel et bien 《 STOP A L’HOMOPHOBIE 》. En effet, Gil Alma , acteur pour TF1, anciennement chroniqueur dans Actuality sur France 2, mais encore le comédien Baptiste Lecaplain ou encore ses amis et connaissances YouTube MATISSE, LChic, Tante Germaine, Frédéric Arrighi, et même le jeune journaliste Yann Blake ont souhaités participer à ce projet et ont rejoins ce magnifique projet.

En fin d’interview le réalisateur a souhaité ajouter : «Je ressens le besoin d’exprimer ce que j’ai dans ma petite tête. Ce qui dysfonctionne pour moi dans la société, je l’exprime sous la forme d’une vidéo car c’est pour moi le meilleur moyen que j’ai trouvé jusqu’à présent pour m’exprimer.» Il a ensuite ajouté : «C’est le deuxième court-métrage que j’écris et réalise avec un message fort et ce n’est pas le dernier car malheureusement il y a encore pleins de choses que je ne trouve pas normal et que j’ai envie d’exprimer.»

Hugo s’illustre parmi ces jeunes qui s’engagent de plus en plus face aux anomalies de notre société et qui utilisent leur passion, ici la vidéo, et les réseaux sociaux pour sensibiliser les jeunes.

Je ne peux qu’exprimer ma sincère reconnaissance du travail et de la motivation d’Hugo Boissinot, qui à travers son art diffuse des messages indispensables et que nul ne peut ignorer.

« COMING OUT » est un court-métrage sensible et réaliste qui reflète encore ce que beaucoup de jeunes subissent dans nos couloirs, dans nos lycées, dans nos collèges… Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons dire STOP A L’HOMOPHOBIE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *