Born Idiot c’est le nom d’un groupe de jeunes bretons passionnés par la musique. A l’ambiance vintage et indie pop, ils partagent ce qu’ils savent sans doute faire le mieux. Fondé en 2015 par Lucas et Tiago, ils sillonnent aujourd’hui les rues de France. C’est lors d’une halte à Caen, sur la scène du Portobello Rock Club pour fêter les 3 ans de l’association rennaise La Liaison, que j’ai pu rencontrer et découvrir ce nouveau gang.

 

Nos jeunes ont du talent

Âgés de 19 à 25 ans, les 5 garçons rencontrés entre deux bières ont rapidement matché. Tout commença lorsque Lucas et son ancien groupe commençait à se dissoudre. Amoureux de la musique, des mélodies et de cet esprit de groupe, l’envie de poursuivre cet art avec d’autres était beaucoup trop fort. C’est à coup d’affiches dans les couloirs du bahut et de posts sur les réseaux sociaux qu’il a réussi à attirer 4 autres mecs qui voulaient eux aussi  rythmer leur vie par la musique. Aussitôt formé et dirigé jusqu’à ce jour par leur leader, les Born Idiot sortent un premier single la même année nommé Chillhood ; le ton est donné. Aux musicalités vintage et années 80, ce premier single connaît un bon lancement pour ce groupe indépendant. Lorsque je leur demande pourquoi est-ce qu’ils ont décidé de faire de la musique, les sourires au coin des lèvres apparaissent, les bégaiements aussi et les regards des membres s’échangent. Une complicité assez forte à l’heure où les groupes ne tiennent plus très longtemps. Louis, au synthé, ancien du groupe Her me confit l’importance de la place de leur leader dans le clan. C’est lui qui écrit et compose dans une grande partie du temps, et cela convient à tout le monde. Ne cherchant pas à quitter l’univers dans lequel ils s’inscrivent, mettre cette tâche coriace entre les mains d’une seule personne leur permet de ne pas trop divaguer et quitter leur ligne directrice. De l’indie pop, rien d’autres.

 

Afterschool, un album « indefinable »

a0750632691_10

Premier single sorti, les Born Idiot passe la quatrième. Pendant que d’autres favorisent les EP, ce sont les albums qui les font triper. Premier gros jet de ces post-ados atteints du syndrome de Peter Pan, cet album sans transitions s’écoute In The Sofa après une journée de cours ou métro boulot. Ayant eux-mêmes du mal à définir leur album, Afterschool commence sous des aires de 98 avec un clip atypique et plutôt comique. Sorti le 24 mars 2017, leur premier opus comporte aujourd’hui des vidéos clips extrêmement bien travaillés et diversifiés. Alors que l’album s’écoute en un seul morceau et qu’on remarque à peine le changement de pistes, pour les clips nous sommes plutôt dans une recherche : une vidéo, une ambiance et cela est parfaitement réussi. Mettant au cœur de leurs paroles les émotions douces, on passe d’un bad mood avec Hate & Scorn à un happy end avec le clip du titre qui donna son nom à l’album. Écrit, enregistré, et monté en l’espace de 8 mois, ce premier album est une œuvre sublime. Pour ces amoureux de la musique qu’ils pratiquent depuis déjà 10 ans, on en a pleins les oreilles. Il y en aura jamais assez, leur musique n’a comme ni début, ni fin. C’est mélodieux et agressif, profond et doux, et l’usage de l’anglais les met en valeur. Guilhermo alias Guigz le batteur, et Clément le bassiste confie lors de notre échange aimer l’usage de cette langue étrangère qui leur permet de dire des choses qu’ils ne pourraient pas dire en français. Ceux qui sillonnent les routes de France avec leur Cocktail Tour et des dates en festivals qui se confirment tel que Terra Incognito le 24 août prochain à Carelles en Mayenne sont comme encore un peu timides et ça les rend si attachants. Touchés par le virus Beattles, leur modèle, ils nous mettent à l’oreille un style familier, mais tout autant étranger lorsqu’on les écoute attentivement. Les Born Idiot ne seraient pas si idiots finalement ! Ils ont réussi à leur manière et à leur sauce à nous faire aimer et redécouvrir un style musical passé.

 

Born Idiot + Flore = Cocktail Bomb

30715578_2031210573574340_5937396771771645952_n

Artwork by 1000rouges.com

 

 Le groupe de jeunes talents a rencontré grâce aux liens d’un d’entre eux, la chanteuse Flore du groupe L’Impératice, et ensemble, ils s’apprêtent à sortir un Cocktail Bomb, leur nouveau single. Toujours fidèle à eux-mêmes, le groupe ne quitte guère son univers, mais la chanteuse de L’Impératrice à la voix douce et mélodieuse rajoute ce quelque chose jamais exploité à ce jour par le groupe. Ceux qui font de la musique pour les mélodies et le rythme ont pour une fois souhaité mettre les mots sur ce qui dans notre société d’aujourd’hui les dérange.

C’est dans un clip toujours aussi hors norme à découvrir ce 20 avril 2018, qu’avec Flore, ils vont faire une critique des nouvelles technologies et des relations humaines de notre temps.

S’apprêtant à sortir leur nouveau single qui semble marquer le début d’une nouvelle ère, le groupe annonce être en préparation de leur second album. Quant à la date de la sortie, ils ne semblent pas en accord, mais Clément a confirmé qu’il sortirait bien cette année, soit en septembre ou peut-être en décembre prochain.

Le nouveau bébé idiot ? Quoi de mieux sous le sapin !

Born Idiot est un groupe à écouter au bord de la piscine d’une villa, sous 30 degrés avec un cocktail à main dans l’Arizona ou dans le sud de la France. La musique de ces jeunes talents prodiges est ouverte et presque universelle. Ils ont tout ! La technique, la voix, un groupe soudé et déterminé. Vivre de leur passion est leur rêve et on le leur souhaite. Sur Spotify, Deezer, YouTube, iTunes ou en live, Born Idiot est à consommer sans modération et sans privation. Le Cocktail Tour ne fait que commencer et les dates des festivals devraient se confirmer. Leur parcours se dessine peu à peu et une telle maîtrise vocale et instrumentale est simplement jouissive.

 

Born Idiot ou ce gang talentueux !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *