Enguerran et Lancelot HARRE deux frères, forment ce groupe. Bafang, c’est le nom d’une ville de l’Ouest du Cameroun pas loin de Yaoundé d’où sont originaires leurs grands-parents. Avec eux, ce nom renferme une musique « afro/ rock tendance punk voir blues ». Ces différents styles réunis ne suffisent pas réellement à résumer leur style,en voici un meilleur élément :

« Une pirogue dans l’espace », c’est leur définition. Le côté pirogue est dû au fait que : « beaucoup de personnes en Afrique se déplacent avec » et le côté espace, c’est pour la dimension géographique.
Partis de la côte Ouest du Cameroun, (terre d’origine de la famille de leur père), les deux frères ont accostés en Normandie, ils sont à cheval entre Caen et Évreux. Lancelot, habite la Normandie depuis 5 ans, c’est à ce moment-là qu’il a créé le groupe de rock/ pop indé les Slaughterhouse Brothers.
Enguerran l’autre membre de Bafang s’unira à lui avec l’envie de faire un mix entre deux musiques : de la musique occidentale et de la musique africano océanienne. Le groupe a des origines singulières, ils sont « issu d’un terroir sans précédents, comme si le Niger prenait sa source dans la Manche ».

Baf Iba

Un mélange entre le blues malien et rock occidental, entre le blues touareg du groupe malien Tinariwen et le hard rock des britanniques Led Zeppelin. Cette même fusion a donné naissance en Juillet dernier à un EP 4 titres. Parmi les quinze mois d’existence du groupe, on retrouve le soutien de deux salles normandes, le Cargö de Caen et le Kubb d’Évreux mais également des premières parties de Féfé, Tamikrest et Naive New Beaters.

Le nom de leur EP Ibabemba signifie par ailleurs « ambiance » dans le dialecte bamiléké, un des dialectes présents dans les paroles de leurs chansons avec l’aouhssa et le betty.
Maintenant, ensemble, ils ont comme objectif de faire « un bon album et un maximum de dates ». Pour le moment, ils semblent bien partis : ils ont remporté le 15 Décembre le Prix du concours de musique, l’Ampli Ouest France 2017.

Bafang est présent sur Facebook mais à propos de YouTube, les deux garçons n’ont que 3 vidéos de mises en ligne dont 1 live et 2 chansons audio. Ils aimeraient bien faire des clips mais la Normandie ne correspond pas à leurs attentes en terme de décor : ils préfèreraient le Cameroun.

Bafang, c’est aussi une présence et performance scénique. Avant de voir leurs clips sur leur chaîne YouTube que voici (il vous suffit de cliquer sur cette phrase) : direction leur page Facebook pour vous tenir au courant de leur prochains concerts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *