Sur Instagram, entre deux posts d’influenceurs, apparaît parfois le travail de photographes émergents. Aux heures où de la place n’est faite qu’aux grandes personnalités, il est de notre ressort de proposer une alternative, et de forcer les algorithmes. Entre ces deux posts d’influenceurs, est apparu un post de Quentin RENOUF.
// credit photo du portrait de Quentin RENOUF : Damien BAUMAL //

[ PORTRAIT ]

Quentin RENOUF, photographe de 26 ans expérimente une approche particulière à la photographie. Alors que le métier de photographe est en pleine reconnaissance et en pleine expansion, il nous propose d’autres choses à voir, à contempler.
Originaire de Caen, cet homme, photographe et artiste nous a plongé dans son amour pour le portrait. Dés son premier projet photographique, il développait déjà un certain attrait prononcé pour les regards, les courbures, et les yeux de ceux qu’il ne connaît ni d’Eve ni d’Adam. Quentin RENOUF, c’est un petit peu notre Marc-Olivier FOGIEL de l’émission « Le Divan ». Il décortique les corps à travers le portrait photographique. Ces images parlent, évoquent des sentiments, des histoires, l’histoire de ceux qui posent devant son objectif.
Quentin a conscience de son rôle de photographe, il n’est pas là pour proposer une autre lecture de l’âme, mais pour mettre en lumière, et figer à tout jamais un instant unique, que nul ne pourra vivre encore. Parti de la musique, musicien lui-même depuis son jeune âge, il a développé le savoir d’écouter et d’entendre entre les sons. Savoir les lire, pouvoir savoir les voir, et les montrer à travers l’image. Autodidacte, il fait tout de ses propres mains. Il expérimente les arts à travers les âmes. Le produit de son artisanat n’est que le résultat d’une forte détermination. Ambitieux, courageux, Quentin RENOUF semble sûr de lui. Fixé sur ses objectifs, il vacille entre les projets, conseille ses amis artistes, aide d’autres sur divers projets, tout en développant le sien.
Tout comme les réseaux sociaux, la vie est faite de rencontres surprenantes, de gens, de choses qu’on n’imaginerait pas croiser. Il y a peu, Quentin a rencontré la mode, a rencontré le textile et a souhaité joindre cette découverte à la pratique des portraits.

(c) Quentin RENOUF – Instagram

Modèle : Zoé Rivière https://www.instagram.com/rivierezoe
MUA : Aure Bret http://www.aurebret.com / https://www.instagram.com/aurebretmaquilleuse
Ici, on découvre Zoé RIVIERE, accoudée dans une baignoire sans quitter les yeux de celui qui la regarde. L’esthétisme est là, Quentin fait attention à chaque détail. Ce qui le différenciera de n’importe quel photographe est son professionnalisme, et sans aucun doute le travail minutieux qu’il réalise entre le moment du cliché et de la publication. Il dit « vouloir montrer l’intérieur (de l’âme) à travers la photographie », et il ne se trompe pas.
Quentin RENOUF n’est pas un usurpateur. C’est un jeune engagé à bien faire, qui fait attention aux détails. Humaniste de la photographie, chaque millimètre, teinte à son importance. Quentin RENOUF, photographe, artiste accessible pour tous, il offre désormais ses services à ceux et celles qui ont envie d’être imprégné par son art. Désormais titulaire d’un site web, prendre contact avec lui est tout à fait possible.
Des photographes, il y en a plein. Mais un homme comme lui, il y en a qu’un seul.
Artisan expérimental, il fait de l’art de la photographie son laboratoire. Quentin RENOUF s’exerce et comme tout véritable artiste, il nous propose sans relâche de réelles œuvres à admirer. Classe, épuré, son travail n’est rien d’autre que celui d’un garçon qui a cru en ses rêves et qui s’est donné les moyens pour les réaliser.

Stanley TORVIC on EmailStanley TORVIC on InstagramStanley TORVIC on Twitter
Stanley TORVIC
Fondateur et le rédacteur en chef de YOUR MAGAZINE. J’ai 20 ans et je suis en 3eme année de licence Arts du spectacle option Théâtre à l’Université de Caen. Entre le magazine et mes cours, je suis membre du bureau et du conseil d'administration de l'association caennaise Radio Phénix. Passionné par les arts et la culture, j’ai fondé YOUR MAGAZINE afin de rendre accessible la lecture et les arts aux jeunes désavantagés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *