Il y a 2 semaines nous nous sommes rendu à la Luciole pour assister au concert de l’Or du Commun. Et encore une fois, nous n’avons pas été déçu !

L’Or du Commun, c’est le projet soutenu par les trois rappeurs belges Swing, Loxley et Primero. Présents la scène urbaine belge depuis 6 ans déjà, le groupe s’est fait petit à petit une place aux yeux du public français. En tournée depuis l’automne pour le nouvel album Sapiens, le groupe à traverser la France, écumant concerts et festivals. Et ils étaient donc de passage en Normandie le 15 juin dernier, l’occasion pour nous d’assister au concert du phénomène belge.

DSC_0552Les portes s’ouvrent et nous pénétrons dans le club de la Luciole, une salle plus intimiste. C’est en soit un peu surprenant car cette salle ne peux accueillir beaucoup de personne. Cependant, la salle se remplit doucement et, malgré la chaleur, la bonne humeur règne. Aux alentours de 20h30, un premier homme rentre sur scène et « chauffe la salle » en passant différents morceaux de rap proches du registre du groupe belge. Puis, c’est à 21h que les 3 rappeurs belges de l’Or du Commun arrivent sur scène devant la petite centaine de personne présente. Malgré ce petit public, l’ambiance est plus que bonne : le public entonne les paroles des morceaux, danse, et bouge au rythme des basses. Primero, Loxley et Swing alternent entre des morceaux de leur premier album Zeppelin et de leur second Sapiens (sorti en novembre dernier) devant un public certes restreint mais tout autant motivé. Les titres s’enchainent : Antilope, Vrai, 1000, Homosapiens, … L’énergie présente dans la salle ne démord pas et ne cesse de s’accroitre. Les artistes prennent le temps d’interagir avec le public, enchainant passe-passe, check et poignées de mains avec certains membres de l’assemblée.

Environ une heure plus tard le concert touche à sa fin, et la salle se vide. Le concert a été certes un peu court. Cependant, les artistes sont venus quelques minutes plus tard dans le hall de la salle afin de discuter avec leur public, signer quelques autographes et prendre des photos. C’est l’avantage des salles de province où les artistes peuvent se permettre de sortir échanger avec le public sans que cela tourne à l’émeute. Et c’est pour cela que nous adorons la Luciole.

 

©Crédits photos Bryan Roille
Margaux THERON DESNOS on EmailMargaux THERON DESNOS on InstagramMargaux THERON DESNOS on Twitter
Margaux THERON DESNOS
Hi ! Je m’appelle Margaux THERON DESNOS, je suis rédactrice et co-directrice des partenariats pour YOUR MAGAZINE. Pour les plus curieux checkez mon compte Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *